Loading Map...

Frontiere France-Espagne

Written on: Monday October 18th, 2010

A journal entry from: Vacances Europe 2010

Après un arrêt d'une nuit à Paris chez Élise, je descends dans le sud. La grève semble s'intensifier, la foule à la Gare de l'Est à 6 h 40 du matin était impressionnante. Le train a eu beaucoup de retard «en raison des mouvements sociaux» comme ils disent, alors j'ai manqué mon transfert de Perpignan à Vernet-les-Bains, où je voulais aller en petite randonnée dans le début des Pyrénées. Je suis donc à l'auberge jeunesse de Perpignan, la pire HiHostel que j'ai vu. Pas d'Internet, ni WiFi, ni sur un poste, même s'ils annonçaient que oui. L'auberge est fermée complètement entre 11 h et 17 h, donc j'ai dû payer 4 euros pour laisser mes bagages dans une consigne ailleurs dans l'après-midi et attendre 15 minutes devant la porte à 17 h vu que la fille était en retard. Les chambres sentent le renfermé, la cuisine est dans une cabane dehors, la place est sur le bord de la route, à côté du poste de police, et aussi de son «escouade canine» qui jappe jusqu'à tard et à partir de tôt... Et en tout, ça m'a coûté 24 euros, vu que je dois payer l'abonnement à HiHostel? Finalement, l'hôtel à 35 euros aurait été un meilleur choix. Mais bon, j'ai quand même pu négocier une chambre juste pour moi. L'auberge était vide, il y avait 4 personnes, mais ils voulaient quand même tous nous mettre dans la même chambre. Je feelais pas pour être accaparée par les deux madames retraitées françaises un peu trop volubiles.

Je me suis quand même promenée dans Perpignan et honnêtement, c'est pas génial. Un entre deux entre le style français et un village d'Espagne un peu trop moderne années 90, avec des palmiers et des commerces plus ou moins entretenus. Il y a quand même un coin de centre-ville plus historique et joli, et un parc, avec du beau gazon vert? artificiel!

Même si j'aurais voulu aller à Vernet-les-bains le lendemain, je ne pouvais pas, car me rendre à Barcelone était la priorité et ça allait être compliqué. Contrairement à ce que disait la SNCF sur Internet, TOUS les trains étaient annulés. Mon seul moyen à part faire du pouce allait être de me présenter le matin à un arrêt pour peut-être être acceptée sur un bus espagnol. Finalement, ça a marché, j'ai rencontré de gentilles dames retraitées du BC en chemin et on a eu bien du plaisir à jaser et surtout, de sacrer notre camp du pays de la grève (sans rancune, la France, c'est juste pas pratique pour nous les voyageurs!).

J'arrive enfin au soleil, il fait 19 degrés, l'auberge de jeunesse est géniale et revenir dans la ville de Barcelone me fait tellement plaisir. Je m'y sens super bien! Je viens de décider que c'est ma grande ville préférée du monde à date. Surtout pour le métro, il est propre, grand, aéré, lumineux, il sent bon, il est moderne, il y a de l'air climatisé dans les wagons et d'excellentes indications même si c'est en Catalan. Un exemple pour Montréal...

L'ambiance auberge jeunesse m'avait manqué. C'est coloré, c'est totalement adapté au backpacker sur le party... des petits messages de civilité formulés de façon humoristique pour que ça passe bien auprès de la clientèle, des blagues sur les murs des toilettes, des salles communes avec des jeux, des livres, de la musique, une cuisine bien équipée et organisée, une réception tout le temps de bonne humeur, même que dans la cuisine il y a 5 poubelles, une pour le plastique, une pour le papier, une pour les tetrapacks, une pour le compost et une pour les déchets normaux!

Il y a un sympathique québécois de Fermont dans ma chambre, alors on a jasé en tant que québécois des régions tous les deux en communications. Je suis allée manger dans un petit resto libanais vraiment agréable. Comme c'était vide, le couple propriétaire m'ont offert le thé et on a jasé un peu. J'ai pu vraiment pratiquer mon espagnol, pas très fort je dois dire. Ils étaient vraiment gentils, et maintenant le resto Tayba est «como mi casa» qu'ils m'ont dit. Mais je prends ça relax puisque demain, Patrick arrive, et je passe le chercher tôt à l'aéroport. No se que va a pasar...