Loading Map...

Defoulement

Written on: Friday April 17th, 2009

A journal entry from: Europe 2009

Bon ben ça fait exactement 3 mois que je voyage aujourd'hui, je suis un peu fatiguée, ma patience diminue et j'ai envie de chialer sur des affaires pendant que je voyage de la Slovénie à l'Allemagne.


J'aime pas le papier de toilette coloré et parfumé. Le papier-cul, c'est fait pour se torcher le cul, pour être sali. Ça n'a donc même pas besoin d'être blanchi comme au Canada, mais pire, ça n'a pas besoin d'être coloré rose-bleu-vert avec des petites fleurs jaunes comme en Europe, et surtout, ça n'a pas pentoute besoin d'être parfumé. Ça va pas faire sentir la marde meilleur, puis ça irrite. C'est juste plein de colorants et parfums chimiques inutilement mis dans l'environnement.


J'aime pas les sapins de char, c'est plein de phtalates pour que l'odeur chimique se diffuse, c'est donc très probablement cancérigène, et puis un char c'est beaucoup trop petit pour des odeurs aussi fortes, ça donne mal au c?ur, surtout en lendemain de brosse.


J'aime pas les cabines de train à la Harry Potter qu'il y a beaucoup dans les pays de l'Est. Genre 3 bancs devant 3 bancs dans une cabine fermée. Ça peut être le fun en gang, mais avec 6 personnes qui ne se connaissent pas et qui ne veulent pas se connaître, ça impose une intimité inconfortable. Puis il y a toujours un malaise à savoir comment on va placer nos jambes pour pas qu'elles soient dans le chemin de celles de celui devant.


J'aime pas les voyageurs âgés qui vont dans les auberges jeunesse et qui cherchent des amis. Encore là ça dépend, je ne peux pas généraliser, bien sûr il y a des 35 ans et plus qui peuvent être super le fun à connaître dans ce contexte là. J'en ai juste jamais vu, parce que surement qu'ils ont déjà des amis et en cherchent pas dans la catégorie « fille 10-15 ans plus jeune ». Après 35 ans, je vais appeler un inconnu monsieur. Et donc les monsieurs qui cherchent des amis et t'accaparent et te sermonnent sur ta façon de voyager « parce que moi, tite fille, ça fait longtemps que je voyage et je sais plus que toi », c'est agressant. Être voyageur, c'est vivre et laisser vivre.


J'aime pas quand tu demandes de l'eau au restaurant, que tu oublies de dire « verre d' » avant, et que le serveur t'apporte une bouteille d'eau à 3 euros déjà ouverte pour que tu sois obligée de la payer.

Ahhh, fait du bien d'en parler. Évidemment, c'est juste des petits irritants, avec la chance que j'ai de vivre ce voyage là, je peux pas vraiment me plaindre de rien. Tout est génial quand même. Vivement deux dernières semaines!