Loading Map...

Retrouvailles Ete-en-Fete Team Ste-Marie 10-12, a Lyon

Written on: Friday March 13th, 2009

A journal entry from: Europe 2009

Après 3-4 jours chez Sandrine, j'avais prévu partir pour l'Irlande, mais j'ai réalisé que j'arriverais trop tôt par rapport aux activités de la St-Patrick et au reste de mon planning. Matthieu, alias Droopy, ex-partner d'Été-en-fête, a eu la gentillesse de m'accueillir chez lui dernière minute, à Lyon.


Lyon ne m'attirait pas plus que ça au départ, mais la ville m'a surprise. Comme grande ville, je l'ai trouvé belle et un peu plus à l'échelle humaine que la plupart, avec de l'espace. Et c'est beau, tous les ponts qui traversent la Saône et le Rhône. C'est aussi très beau le soir, illuminé. La ville s'illustre dans le monde par son expertise de la lumière, c'est une firme de Lyon qui a fait l'éclairage pour le Château Frontenac.


Matthieu travaille maintenant pour SFR (téléphonie mobile) et évalue le service à la clientèle. Il est quand même en recherche d'un emploi qui touche plus ses études en marketing sportif, peut-être même au Québec. Il reste maintenant dans un bel appart avec une grande cuisine, alors on n'a pas eu besoin de couper les patates sur un bout de carton disposé sur le divan, comme la dernière fois avec Fred et Jo?


J'ai eu des crêpes françaises chocolat-banane maison, qui m'a rappelé la fois qu'on avait passé la soirée à faire 3-4 batchs la veille d'un déjeuner français pour nos jeunes à l'été-en-fête. Non mais, on en faisait tu de l'overtime pour le fun à l'été-en-fête. La paye du c?ur qu'ils disaient...


Matt s'entraîne toujours pour le tennis, et va courir de temps en temps le matin. « Ben oui, je vais aller courir avec toi demain matin Matt! » Traduction : je vais m'habiller en sport et visiter le parc en te suivant loin dernière. Le sport le matin, ça me fait pas pentoute, j'étais toute étourdie après 10 minutes de course. Mais c'était un endroit très agréable pour prendre une marche en attendant que Matt se tappe une couple de kilomètres, puis surtout d'aller chercher des chocolatines et des croissants en récompense après.


Et là c'est le temps du foot européen, alors les soirées se sont passées dans un pub ou chez les « pots » de Matt. Le point de rencontre pour se prendre à souper avec la gang était le McDo, il a fallu que je renie mon engagement de ne plus en manger pour une deuxième fois depuis 4-5 ans. Donc je demande un McChicken, ça je savais déjà que je devais le dire de même. Puis une rootbeer. « Une quoi? » « Une rootbeer, euh une racinette? » La fille se tourne vers son collègue et lui demande s'il parle en anglais parce qu'elle ne comprend pas ce que je dis. Je catch qu'ils n'en ont pas, alors je demande un thé glacé. « Un quoi? » « Un thé glacé. » « Ah, un ice tea. » C'est qui qui abuse de l'anglais là?


Finalement, l'Olympique Lyonnais a perdu contre Barcelone. Le moral était bas. Moi j'étais surtout déçue que la sauce barbecue pour McCroquettes goûte pas comme au Canada.


J'ai aussi fait un détour par Annecy, une ville près des Alpes qui m'avait été recommandée par Pierre-Luc. J'ai passé un bel après-midi près du lac d'Annecy, à l'eau super claire, au pied des montagnes, avec l'air frais et du soleil. Ils surnomment la ville la Venise Savoyarde, parce que les bâtiments du vieux Annecy sont construits sur le Thiou qui traverse la ville et prend source dans le lac. Comme ville de montagne, c'est le genre de charme réellement typique et rustique que les Laurentides ne réussiront jamais à imiter.


J'ai finalement vraiment aimé passer par Lyon et aussi revoir Matthieu, voir un peu comment on a grandit depuis l'époque dans la secte de l'Été-en-fête.