Loading Map...

Barcelona jour 1

Written on: Monday January 26th, 2009

A journal entry from: Europe 2009

On doit se dépêcher ce matin parce qu'on fait pas mal de voyageage en autobus, métro, train pour se rendre à Barcelone via Madrid. On est surtout déçus de ne pas avoir trouvé aucun endroit pour couchsurfer. Couchsurfing est finalement victime de sa popularité croissante et toutes les personnes inscrites sont dépassées par le nombre de demandes. Faut vraiment que je me prenne d'avance pour les prochaines villes.


Vers Barcelone j'ai écouté le film dans le train, Il était une fois. Ça faisait longtemps que je n'avais pas écouté un Disney, c'était kétaine à mort mais moi je riais pendant que Jamie dormait. Il me semble que c'était encore plus drôle en espagnol. J'aime encore ça les Disney, j'avoue.


En arrivant à Barcelone, Jamie se prend un cheeseburger pour que je puisse utiliser le WiFi du McDo et vérifier si on a des réponses Couchsurfing ou trouver une auberge jeunesse. Finalement on opte pour la moins chère dans mon Lonely Planet. En arrivant je trouve ça un peu moyen, mais il y a un perroquet en liberté dans la place, ça c'est cool. Le gars nous conduit à la chambre, je rentre, et sur le mur, il y a un gros poster d'une fille pas de top qui s'asperge de gasoline. Je trouve ça de mauvais goût pour une auberge jeunesse mais Jamie lui, bien sûr, adore ça et trouve que l'endroit a dont ben de caractère? L'ambiance est bizarre, mais il y a des filles et des gars étudiants qui ont l'air normaux, et mon guide décrit la place comme étant propre et accueillante. C'est vraiment pas cher en plus.


On s'installe et on sort pour un avant-goût du fameux night life de Barcelone. Au retour, je passe devant le salon qui communique avec la chambre et 2 gars écoutent un film sur le divan. Je les salue et je leur demande d'où ils viennent, c'était des italiens qui restaient à l'auberge pour toute leur session. Parle, parle, jase, jase, je vais me coucher, mais Jamie passe devant eux vers la chambre juste un peu plus tard et les voit installer leur poudre sur la table du salon. Ils saluent Jamie et lui offrent gentiment de la coke, de même, direct dans la salle commune. Alors Jamie refuse poliment et entre dans la chambre un peu surpris. On a barré la porte et on s'est dit qu'on changeait d'auberge le lendemain matin.


C'est en sortant le lendemain matin qu'on croise, quelques mètres plus loin, un peu reculé, l'Hostal Parisien. C'était lui qui était dans le Lonely Planet, alors que nous on avait trouvé l'Hostal Paris, en pensant que c'était lui. Ça expliquait pas mal de choses.